La reconnaissance mutuelle des talents
est moteur de confiance et de performance.

Fondamentaux sous-jacents au dispositif contributif :

  • Un talent est une compétence doublée d’une appétence.
  • Toute personne détient une diversité de compétences issues d’expériences professionnelles et extraprofessionnelles.
  • Elles ne sont pas forcément repérées, reconnus, ni mobilisées.
  • Nommer clairement et distinctement ces compétences permet d’en prendre conscience et de les reconnaitre.

Voir : https://www.linkedin.com/pulse/les-talents-sociaux-sont-des-hard-skills-anthony-fremaux/

  • Le repérage des complémentarités de compétences est un préalable à tout travail coopératif.

Voir : https://www.linkedin.com/pulse/les-collaborateurs-sont-contributeurs-de-la-digitale-anthony-fremaux/

Besoins auxquels répond le dispositif contributif :

  • Créer le consensus et acter des décisions d’orientation dans des cycles courts
  • Impliquer et fidéliser les collaborateurs
  • Mesurer des écarts et des proximités
  • Capitaliser les entretiens professionnels
  • Développer la mobilité et l’agilité
  • Fluidifier la collaboration et les apprentissages
  • Favoriser la transversalité
  • Animer des communautés performantes

Les outils et méthodes développés par Ligamen sont inspirés de la démarche des arbres de connaissances*.
*Michel AUTHIER, Pierre LÉVY, Les arbres de connaissances, préface de Michel SERRES, La Découverte, Paris, 1992, 1998.